L’augmentation mammaire

Présentation de la procédure 

Pendant la chirurgie, un implant est placé sous le tissu mammaire ou sous le muscle de la poitrine sous les seins. Un implant est une coque en silicone souple remplie de gel de silicone ou d’un solution de sérum physiologique (eau salée).

Pour positionner l’implant, une incision est faite dans le pli inférieur du sein, de l’aisselle, ou le long du bord inférieur de l’aréole (la zone colorée entourant le mamelon). L’implant est inséré à travers l’incision et peut être, soit placé sous le tissu mammaire, soit sous le muscle de la poitrine sous les seins.

incision augmentation mammaire

Certains médecins pensent que la mise de l’implant sous le muscle de la poitrine diminue le risque pour une maladie appelée contracture capsulaire (durcissement des tissus entourant l’implant) et interfère moins avec la mammographie que lorsque l’implant est placé sous le tissu du sein, mais en avant du muscle. Une fois l’implant a ajusté avec précaution, l’incision est refermée grâce à des points de sutures.

Un lifting des seins ou redrapage des seins (mastopexie) peut être fait en même temps que l’élargissement du sein. Un lifting des seins permet de redresser des seins qui tombent et d’élever le mamelon et l’aréole. Pour remonter les seins, l’excès de peau du bas de la poitrine et de la zone autour de l’aréole est retiré.

La peau restante est ensuite replacée, permettant ainsi de soulever la poitrine. Un lifting des seins nécessite de plus grandes incisions qu’un élargissement du sein seul.

Après la chirurgie 

Immédiatement après la chirurgie, de la gaze est placée sur les incisions recousues et les seins sont enveloppé dans un bandage élastique ou soutenu par un soutien-gorge spécial. Les points de suture peuvent être enlevés 7 à 10 jours plus tard.

La plupart des femmes ont un peu d’enflure, des ecchymoses ainsi que des douleurs dans la poitrine pendant plusieurs jours après la procédure.

Certains médicaments peuvent vous aider à soulager la douleur. Enflure et les ecchymoses peut durer plusieurs semaines. Certaines femmes ont aussi une sensation de brûlure dans leurs mamelons juste après la chirurgie. Le port d’un soutien-gorge 24 heures par jour peut aider à réduire l’enflure et permet de soutenir les seins pendant la guérison.

La plupart des femmes peuvent reprendre leur travail et activités sociales quelques jours après l’opération, sauf si celles-ci impliquent de soulever des objets lourds ou une activité intense. Votre médecin vous dira quand vous pouvez recommencer à pratiquer des activités plus vigoureuses.

Vous aurez également quelques cicatrices qui disparaitront au bout de quelques mois. En outre, celles-ci sont généralement faites à des endroits peu visibles (comme le pli sous le sein, au niveau de l’aisselle ou de la frontière de l’aréole).

Pourquoi avoir recours à l’augmentation mammaire ?

L’objectif de cette opération est d’augmenter la taille des seins et/ou d’en améliorer la forme. Bien sûr, la définition de ce qui est «trop petit» (ou trop grand, d’ailleurs) varie d’une femme à l’autre. Il n’existe aucune norme universelle en dessous de laquelle les seins sont considérés comme trop petits. Ce qui compte est uniquement le regard que vous portez sur votre poitrine.

Souvent les femmes ont recours à cette opération après une perte de poids importante ou une grossesse.

Cette chirurgie permet également de rendre les deux seins de la même taille, car pour de nombreuses femmes, un sein peut être plus gros que l’autre ou bien légèrement plus élevé que l’autre.

Enfin, les implants mammaires peuvent également être utilisés pour reconstruire les seins après la chirurgie du cancer du sein (mastectomie).

Comment cela fonctionne-t-il ?

L’augmentation mammaire (ou plus communément « se faire refaire les seins ») permet d’augmenter la taille de votre poitrine d’une ou plusieurs tailles de bonnet de soutien-gorge et de réduire les différences de taille et de forme entre vos seins.

Toutefois, les implants mammaires n’empêcheront pas les seins de s’affaisser en raison d’une future grossesse, d’un gain ou une perte de poids, ou du vieillissement.

Aussi, la plupart des femmes qui ont des implants mammaires auront besoin de les changer au moins une fois au cours de leur vie.

Quels sont les risques ?

– la contracture capsulaire. C’est l’un des problèmes les plus courants causés par les implants mammaires. Elle se produit lorsque le tissu cicatriciel autour de l’implant durcit et commence à provoquer une pression sur l’implant. Il peut provoquer le durcissement du tissu mammaire, une ondulation dans la peau de la poitrine ainsi que des changements dans la forme du sein. Il peut également être douloureux. La chirurgie est parfois nécessaire pour enlever le tissu cicatriciel ou remplacer l’implant lorsque la contracture capsulaire se développe.

– perte de sensation dans les mamelons ou le tissu mammaire en raison de lésions nerveuses. Souvent, ce ressenti est temporaire mais il peut être permanent chez certaines femmes.

– les différences de taille ou la forme des seins après la chirurgie.

– la modification de l’implant. Au fil du temps, l’implant peut se durcir, développer des rides, changer de position, ou changer de forme. La chirurgie peut être nécessaire pour enlever l’implant et le remplacer (si désiré) si l’un de ces changements se produisent.

– infection (très rare). Elle peut se produire à tout moment, mais le plus souvent au cours de la première semaine suivant la chirurgie. Dans certains cas d’infection, l’implant peut être retiré pendant plusieurs mois, puis remplacé.

– une cicatrisation anormale (très rares)

Ces risques vous seront expliqués par votre chirurgien mais restent rares dans l’ensemble. Par ailleurs, de nombreux progrès ont été réalisés au cours de ces dernières années.

Les nouveaux implants de silicone contiennent un matériau analogue à un gel à la place d’un liquide. Ces types d’implants ne fuient pas s’ils sont percés ou coupés.

prothèse mammaire

Les frais sont-ils pris en charge par votre mutuelle ?

Votre mutuelle ne couvrira pas le coût des implants mammaires, sauf s’ils sont utilisés dans le cadre de la reconstruction du sein après la chirurgie du cancer du sein. De même, votre mutuelle peut ne pas couvrir les frais de traitement pour les complications qui surviennent pendant ou après une chirurgie ou pour les chirurgies futures visant à retirer ou à remplacer les implants. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour en savoir plus.

Quelques photos avant-après

Pour finir, voici quelques photos d’opérations réussies qui ont redonné confiance en elles à ces femmes qui ont bénéficié d’une augmentation mammaire à Toulouse et qui se sont fait refaire les seins à Pau.

poitrine de star

seins avant après

chirurgie resultat naturel